Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Besançon hier...

  • Images d’hier

    FrancheComte_antan.jpegIl y a quelques jours, j’ai reçu, en service presse, un livre ayant trait à la Franche-Comté d’antan. D’ailleurs, c’est tout simplement comme cela qu’il se nomme. Illustré de cartes postales anciennes, il déroule, avec un texte signé par le journaliste bisontin Jean-Claude Barbeaux, plusieurs thématiques (les fruits de la terre, des grandes industries à l’artisanat, l’éclosion des transports, aux frontières, les grandes cités, la vie quotidienne, et enfin loisirs, divertissements et naissance du tourisme).
    En tête du chapitre consacré aux grandes cités figure bien évidemment... Besançon. La capitale bisontine s’offre 6 pages et 25 cartes postales dont certaines livrant des scènes révolues. On y voit par exemple les bateaux-lavoirs sur le Doubs, le tramway de la ligne "Place du 4 septembre (elle se nommait ainsi jadis, il faudra que je vous explique pourquoi) Saint-Ferjeux" qui emprunte la Grande-Rue, le funiculaire ou l’ancienne gare Viotte en bois. On retrouve aussi une poignée d’autres images d’hier de notre cité au fil des pages de ce livre. Mais pas sur la couverture. Celle-ci met à l’honneur la laiterie à vapeur de Sainte-Marie. Ceux qui connaissent Jean-Claude Barbeaux et son amour des fruitières à Comté ne s’en étonneront guère!

    Qui-Que-Quoi : La Franche-Comté d’antan, texte de Jean-Claude Barbeaux, iconographie Cercle cartographique du Pays de Montbéliard et Olivier Bouze, éditions HC, 2010, 136 pages, 28,50 euros.