Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les horloges comtoises à l’honneur au musée du Temps

    P1040157.jpeg

    Le musée du Temps à Besançon cachait dans ses réserves une quarantaine d’horloges comtoises acquises en 1982 auprès d’un collectionneur vésulien. Presque toutes sont, depuis ce vendredi 17 juin 2016, en pleine lumière dans le cadre de l’exposition «L’horloge de ma grand-mère». À voir jusqu’au 30 octobre prochain.

    P1040160.jpegSi l’histoire et le mécanisme de ces garde-temps sont bien évidemment évoqués, le propos de l’exposition qui occupe le 3e étage du palais Granvelle est aussi de montrer combien ces «horloges de parquet» occupaient une place très particulière au sein des foyers. Présentes généralement dans la cuisine des fermes, elles rythmaient la vie quotidienne des familles. «Elle est un personnage en soi dans la maison, presque un membre de la famille, une présence rassurante et protectrice, mais également oppressante et menaçante lorsqu’elle évoque le temps qui passe…», écrit Laurence Reibel, la conservatrice du musée du Temps dans le catalogue de l’exposition.

    Pour tout savoir sur cette exposition, c’est ICI

    P1040153.jpeg

    ©Besançon Info

     

     

  • Un bébé lémurien mais pas seulement !

    BB citadelle.jpg

    Vous avez peut-être su qu’un bébé lémur couronné était né à la Citadelle de Besançon. Mais le carnet rose de notre Museum d’histoire naturelle en ce printemps 2016 compte aussi quatre autres bébés qu’il ne faut pas oublier: deux sangliers des Visayas et deux nandous de Darwin.

    Ces naissances sont d’autant plus importantes que ces trois espèces sont aujourd’hui menacées, principalement par la destruction de leur habitat naturel, et font l’objet de programmes européens d’élevage (EEP).

    Coronatus(c)Alexandrine.VESZ(2) - copie.jpg

    Le lémur couronné, exclusivement présent dans la partie nord de l’île de Madagascar et notamment dans la réserve protégée d’Ankarana, est une espèce classée en danger sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). En Europe, on compte seulement 76 adultes et 5 jeunes dans les parcs zoologiques qui assurent sa conservation ex-situ («hors de la nature»).

     

    Visaya&BB(c)Museum.Besancon - copie.jpg

    Le sanglier des Visayas, espèce endémique des forêts tropicales des Philippines, est classé en danger critique d’extinction sur la liste rouge de l’UICN. Quant au nandou de Darwin, cet oiseau d’Amérique latine voisin de l’autruche, est une espèce considérée comme quasi menacée.

    Nandou_jeune(c)Museum.Besancon.jpg

    © Alexandrine Vesz (photos lémur) - Museum Besançon (sanglier et nandou)